Actes de guerre sans motif (3)

Voici une séquence, pleine de billets verts et de bombes sales, une séquence qui dodeline dans l’air saturé de cigarettes. De base, me confirme le jeune metteur en scène, pourtant elle paraissait assez bien partie pour faire du trampoline à Brooklyn en chuchotant des obscénités aux vendeuses de hot-dogs, afin que leurs bouches cessent aussitôt de faire ce bruit d’orange amère, là, vous savez. Voici une séquence pour qui tout allait bien jusqu’à l’arrivée des oiseaux – genre des pies faciles à installer dans l’espace ténu d’une série fantastique à la française – , leur transformation – imaginez cinquante grammes de beurre salé en train de fondre sur un toast qui patiente sur la table de fête d’un EHPAD – dans tes yeux…