Amnésie du fessier

On est souvent bien seul
à regarder
en direction des potences
et alors
le souvenir des westerns
du mardi soir
nous serre le cœur
Parce que nous n’appartenons
déjà plus
à ce nouveau monde
mais qu’il faut bien
mettre notre petit spectacle
en route
la mélancolie au tableau noir
Puisque l’ultime frontière
c’est chacun dans sa chacune
au sortir de la cabine
de douche
quand nos maigres diligences
se hâtent encore mollement
en direction du Pôle emploi
le plus proche
sans même plus
ce tremblement de chariot
des débuts
sur les routes mal carrossées
des hautes plaines
qu’on rêvait pourtant d’ensemencer
d’un tapis d’herbe
fraîche
avant qu’on découvre
les derniers lions
de prairie
soudain muselés par l’amour
On est souvent bien seul
à errer dans ces bars
de nuit
où les fantômes oublient
de remettre leur tournée
Oui mais ça fait longtemps que
Carver est mort
que les fans de Pasolini souffrent
d’une amnésie du fessier
Et depuis le commencement
jusqu’à la fin des fins
nous marcherons dans la lumière
en attendant que les ombres
se rangent à nos côtés…