LA QUICHE

Il est grand.

Il porte des lunettes.

Il a un balancement de tête

régulier

droite gauche

droite gauche

en parfaite contradiction

avec son sourire en horizon

qui semble ne jamais douter.

Il rit

beaucoup

sans savoir

pourquoi.

Il lit les dossiers

moins que les SMS sur son téléphone.

Il est heureux

lorsqu’il repère qui

dans l’organigramme existe

au même étage que lui.

Et maintenant qu’il sait faire des quiches

il les amène au bureau

et pour l’occasion ne prend plus les tramways

de peur que

on ne sait pas bien.

C’est pourquoi il vient me voir

si toutefois je n’avais pas moi aussi

une voiture

avec une quiche dedans

et un ticket de parking

pour sortir de cette mouise

dans laquelle la quiche l’a foutu

et qui va lui coûter un bras.

Mais je n’ai rien

ni quiche ni voiture.

Et dans ses yeux, je vois combien ce soir

je pèse

dans l’organigramme.