POETE EN DEUX BRIQUES

Je connais un poète dont le nom est aussi celui d’un vent violent.

Et si j’avais été invitée à la télé pour jouer à Pyramide

à coup sûr j’aurais gagné

en deux briques à peine

POETE et VENT.

Mais on ne m’a jamais invité.

De toute façon je n’y serais jamais allée

Pyramide c’est pour les vieux.

Parfois, lorsque le mistral s’engouffre glacer la chair jusqu’aux os

je lui réponds hé ho Frédéric

Arrête de faire ton accent du midi.

Mais ce type est sourd comme un pot

ou têtu comme une mule.

Tout pour emmerder, en somme.

C’est bien un poète.