SUD-EST

traverse la route

l’animal le plus étrangement minuscule

j’écris le plus étrangement minuscule

parce que je le vois de loin

malgré sa taille

je le vois

zigzaguer sur la chaussée

manquer se faire écraser

échapper aux roues avant d’une voiture

pour rebondir entre les roues arrières

et reprendre sa course folle

une virgule qui finit par atteindre le fossé

alors qu’elle aurait dû mourir dix fois

la vie de cette bestiole

doit ressembler à un film projeté à la vitesse « X 32 »

s’en porte-t-elle mieux pour autant ?

souffre-t-elle moins longtemps

ou avec une intensité démultipliée ?

et mon regard d’urbain là-dessus

vaut-il mieux que la conscience d’une musaraigne 

jouant sa peau en pleine Saôn&loire ?