TOUT LE MONDE SAVAIT

Puisque l’époque était comme ça.

Puisque c’est quand même un peu tard de venir réagir aujourd’hui.

Puisque voilà maintenant on ne peut plus rien dire

et qu’on y est au cœur de la morale

de la moraline qu’ils clament

et réclament

comme pour éloigner un peu vite

leur turbin assez rance.

Puisqu’il fallait bien tout de même

que l’auteur gagne sa croute

sans vendre vraiment un seul de ses livres

sinon l’image de lui-même

et d’une littérature qui en fout plein les yeux

détourne le regard

et graille à l’œil jusqu’à la moelle.

Puisqu’il le faut

que le pouvoir ait un visage

et des courtisans qui le mangent et l’acclament et s’y repaissent

de tous côtés pourvu qu’ils récupèrent quelques miettes.   

Puisqu’on ne hurle pas avec les loups

Puisqu’au nom de la liberté

Puisque contre la censure

Puisque ça l’arrange bien maintenant

tout ce désordre qu’elle fait

si sale

alors qu’il est si mort déjà

faut-il qu’on s’arrange jusqu’à quel point

puisque tout le monde savait

et que personne n’a rien dit

qu’ils continuent à être

au passé

et qu’ils crèvent d’avoir déjà

bien suffisamment été.